Outre son importance en termes d’activité et d’emploi, le secteur du transport routier de marchandises (TRM) constitue un maillon essentiel de la chaîne logistique et de l’aménagement des territoires. Le mode routier, qui se caractérise par une grande flexibilité et dispose d’un réseau dense permettant une complète irrigation du territoire, concentre l’essentiel des flux terrestres de marchandises.

Le secteur du « Transport et de l’entreposage » dont le TRM fait parti est le 5ème secteur de l’économie française avec 43 milliard d’euros de chiffres d’affaires en 2017. Quand on sait que la France métropolitaine compte environ 1 093 000 kilomètres de route, on comprend que ce mode de transport est privilégié pour la gestion des flux du quotidien. A titre de comparaison, le réseau ferroviaire national ne compte que 30 000 km de lignes.

Ce qu’il faut noter, c’est que 66% des transports effectués par la route sont réalisés dans un rayon de moins de 150 km de distance; ce qui explique que le transport routier soit davantage utilisé.

Les camions ne représentent que 6% d’équivalent co2 pour près de 90% des marchandises transportées. Une performance environnementale possible grâce aux efforts de renouvellement des flottes des transporteurs. A titre comparatif, les voitures particulières représentent à elles seules 16% du co2 émis en France.

Outre son importance en termes d’activité et d’emploi, le secteur du transport routier de marchandises (TRM) constitue un maillon essentiel de la chaîne logistique et de l’aménagement des territoires. Le mode routier, qui se caractérise par une grande flexibilité et dispose d’un réseau dense permettant une complète irrigation du territoire, concentre l’essentiel des flux terrestres de marchandises.

Le secteur du « Transport et de l’entreposage » dont le TRM fait parti est le 5ème secteur de l’économie française avec 43 milliard d’euros de chiffres d’affaires en 2017. Quand on sait que la France métropolitaine compte environ 1 093 000 kilomètres de route, on comprend que ce mode de transport est privilégié pour la gestion des flux du quotidien. A titre de comparaison, le réseau ferroviaire national ne compte que 30 000 km de lignes.

Ce qu’il faut noter, c’est que 66% des transports effectués par la route sont réalisés dans un rayon de moins de 150 km de distance; ce qui explique que le transport routier soit davantage utilisé.

Les camions ne représentent que 6% d’équivalent co2 pour près de 90% des marchandises transportées. Une performance environnementale possible grâce aux efforts de renouvellement des flottes des transporteurs. A titre comparatif, les voitures particulières représentent à elles seules 16% du co2 émis en France.